S’ENTENDRE AVEC MORPHÉE : 5 ASTUCES POUR BIEN DORMIR

Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Autant dire que cette activité n’a rien d’accessoire ! C’est un besoin physiologique fondamental qui, s’il n’est pas comblé comme il se doit, peut donner lieu à de sacrés désagréments. Coups de barre inopinés n’importe quand dans la journée, manque global de vitalité, carences en micronutriments et minéraux, prise de poids… Bref, la liste est longue. Mais heureusement, il existe des moyens très simples de les éviter ou d’y remédier, et ainsi prendre soin de sa forme physique, mentale et émotionnelle. Focus sur 5 astuces qui vous aideront à passer les nuits les plus douces.

1. Avoir des repas réguliers d’un jour à l’autre

Prendre ses repas chaque jour à la même heure favorise la régularité et le bon équilibre de l’horloge interne. Ainsi, Morphée apparaîtra au bon moment pour vous inviter à tomber dans ses bras. De plus, en veillant à la variété et l’équilibre de vos assiettes (protéines, glucides et lipides en quantités adéquates pour votre organisme), vous vous assurerez un sommeil de qualité ! 

2. Dîner à la bonne heure

Comme on le disait plus haut, l’horloge interne est un paramètre important du sommeil. Mais elle a beau être bien réglée, si l’heure à laquelle on dîne n’est pas adéquate, cela aura aussi des conséquences. En effet, dîner trop tôt risque de provoquer un réveil trop matinal, et inversement si l’on dîne très tard. Le mieux est donc de dîner deux à trois heures avant d’aller au lit. De quoi entamer votre digestion en toute tranquillité et aller vous coucher le ventre léger.

3. À un moment donné, stop au café !

La fameuse boisson prisée chaque jour par près de 90% des Français (huitièmes plus grands consommateurs au monde avec en moyenne 6 kilos de café consommés chaque année par personne) n’est pas l’unique ennemi d’un bon sommeil. Plus globalement, il s’agit de la caféine, un excitant que l’on retrouve aussi dans la plupart des thés. Alors pour préserver sa nuit à venir, on cesse de boire du café ou du thé à partir de 16 heures, et on les remplace par une bonne infusion de plantes ! 

4. On évite l’alcool le soir

Bien sûr, il ne s’agit pas de le bannir de vos soirées. Mais il faut savoir que, si dans un premier temps il favorise l’endormissement, il rend à coup sûr votre sommeil instable, avec par exemple des micro-réveils et de l’agitation au niveau de votre organisme et de votre activité psychique (sans compter les ronflements qui peuvent incommoder votre cher (chère) et tendre…) Résultat : votre sommeil pourra être profond, mais pas du tout réparateur. Alors n’hésitez pas à troquer vos gorgées de vin contre une boisson sans alcool (pourquoi pas un virgin mojito, par exemple).

5. Je lâche mon téléphone !

Bien connus depuis quelques années, les effets de la célèbre lumière bleue de nos écrans ne sont plus à prouver : en pénétrant dans les cellules rétiniennes impliquées dans des fonctions telles que le sommeil, la vigilance ou encore l’humeur, la lumière bleue provoque un signal de veille et empêche la sécrétion de mélatonine, hormone favorisant le sommeil. Résultat : vous aurez du mal à vous endormir, et risquez de manquer de sommeil. Une solution de rechange pour vous détendre avant l’extinction des feux : un bon livre !