BIENVENUE DANS LA SOMME

Située dans les Hauts-de-France, la Somme tire son nom du fleuve qui prend naissance dans le département voisin de l’Aisne, puis le traverse pour se jeter dans la Manche, en formant un estuaire de 72 km² : la fameuse Baie de Somme. Si cette dernière attire chaque année des visiteurs du monde entier, de nombreux sites tout aussi beaux vous attendent aux alentours. Focus sur ceux à ne pas manquer ! 

1. La Baie de Somme

Saviez-vous que cette baie est classée parmi les plus belles de la planète ? Un classement bien mérité pour ce site d’exception dont les falaises, sables, dunes, galets et marais donnent l’impression d’être quelque part au bout du monde.... Ce paysage hors-norme où ciel et mer se confondent a inspiré de nombreux artistes, de Jules Verne à Colette en passant par les peintres Degas et Corot… Savez-vous également que la Baie de Somme accueille la plus grande colonie de phoques de notre pays ? Un spectacle à ne pas manquer. 

2. Les falaise de Mers-les-Bains à Ault

Ces falaises de craie se dressent fièrement sur 80 mètres de hauteur, de l’embouchure de la Bresle de Mers-les-Bains jusqu’à Ault, où elles culminent ensuite à 38 mètres. À leur pied s’étend une plage étroite de sable et de galets qui se prolonge au large par une plateforme crayeuse, découverte à marée basse. Petit détail et non des moindres : ce paysage hors du temps abrite plus de 500 villas qui constituent des merveilles architecturales du XIXe siècle, époque où les bains de mer sur les plages du nord étaient monnaie courante. Une belle balade à faire à la fois dans la Nature et dans l’Histoire ! 

3. Les Hortillonnages d’Amiens

Au cœur de l’agglomération d’Amiens, ces jardins s’étendent sur 300 hectares entrecoupés de 55 km de petits canaux. À l’origine, c’était des marais nommés “hortus” (jardins) par les Romains qui furent les premiers à en drainer les marécages pour y entretenir des cultures maraîchères, afin de nourrir leurs troupes. Ces cultures se prolongèrent au fil du temps, jusqu’à atteindre leur plein essor au XIXe siècle, où les paysans amiénois exploitaient la tourbe pour en faire un combustible. Aujourd’hui, les Hortillonnages, véritable patrimoine naturel, se parcourent à pied ou en barque et offrent une parenthèse enchantée.